Caisses enregistreuses du reglement 2013

En vertu de l'ordonnance du 4 novembre 2014 du ministre des Finances sur les caisses enregistreuses, certains fournisseurs de services ont été confrontés au dilemme de savoir s'il leur serait plus judicieux de choisir une caisse enregistreuse ou un imprimeur fiscal. Jusqu'à présent, de nombreux contribuables menant une campagne économique en faveur des particuliers ont été déchargés de cette obligation.

Cela était dû aux mécaniciens automobiles, aux médecins, aux avocats, aux coiffeurs, aux esthéticiennes, aux vulcanisateurs et aux femmes offrant des services de restauration. Le seuil, qui facilite l'obligation d'enregistrer le chiffre d'affaires électronique, est toujours de 20 000. Selon le ministre, le nouveau règlement permettra de limiter la dissimulation du chiffre d'affaires réel et de réduire la zone grise.La caisse enregistreuse est divisée par l’imprimeur en ce que celle de base est un outil totalement indépendant, exploité par le vendeur et consacré à la gestion de tout type de travail professionnel ou de service. Sa base (PLU est située à l'intérieur. Le dispositif actuel existe quelque peu pour les fournisseurs de services et les magasins bas et réguliers. Il peut toujours aller dans des centres commerciaux difficiles, et il existe une caisse enregistreuse mieux recommandée, qui fonctionne de manière indépendante ou qui fait partie du système de vente. Les avantages des caisses enregistreuses sont des coûts d’achat extrêmement bas, un grand choix de modèles, par exemple portables. Les inconvénients sont les suivants: aucun accès aux niveaux de stockage directement depuis l'appareil, aucune possibilité d'utiliser des systèmes de remboursement complexes et d'émettre des factures avec TVA.Novitus bono e Imprimante fiscale ne peut le faire tout seul. Il doit être connecté à un ordinateur. Par conséquent, si vous prévoyez de l'utiliser, souvenons-nous de cela. Il est utilisé par un programme informatique qui le contrôle via l’interface RS-232 ou USB. Les imprimeurs s’adressent avant tout aux grandes chaînes de distribution disposant d’une vaste base de données de produits (même des dizaines de milliers de produits. Parmi les autres avantages de ces outils de visée, citons l’option d’émettre des factures de TVA et des informations importantes au niveau des entrepôts, tandis que les inconvénients sont le coût d’achat considérable et le travail informatique requis.