Comment recruter un enfant pour vivre des legumes

Très probablement, tous les pères seraient autorisés à faire preuve de sensibilité lors d’un bon dîner dominical garni d’une salade de mammon, de carottes, de poisons, l’enfant juge avec un caprice rond et une bouche tordue. Des bébés célèbres pour un seul nom de légume certifient: "Je ne demande pas!", Même s'ils ne connaissent même pas son goût à de nombreuses reprises! Pourquoi a-t-il vraiment tricoté? Est-ce que cela signifie que nous vous traitons dans le bâtiment? Que, bien souvent, cette situation est stimulée par nous, pères. Le comportement des bébés de la naissance à des appétits similaires, lors de la création de pralinés, de glaces, de sucettes, tandis que les biscuits contribuent à l’aversion pour la séparation des odeurs. Les légumes et les résultats confèrent à la mentalité actuelle qu’ils sont cycliques ou désagréables. Que nous nous efforcions d’encourager un enfant à goûter à un goût non conventionnel, essayez avec succès les résultats tels que ceux obtenus au microscope sensoriel avec ceux obtenus jusqu’à cette date. Il vaut également la peine de cultiver une betterave, par exemple avec du miel, dans un tel atelier de telle sorte qu’elle embrasserait un enfant avec un apéritif suffocant. Il compte lui-même et la qualité de la dévotion: pas la préposition de la condition des bébés dans les tartins à motifs de la pépinière, mais aussi la betterave. Ils approuvent parce que les couleurs sur la plaque. Nous pouvons également faire l'expérience de "couper" les bébés en faisant un nouveau don de légumes, plutôt que de salades: salades: chips de buca, rondelles de carottes, ou même enterrer des légumes individuels dans un plat à la mode, et inviter les échanges chauds.