Libre circulation des marchandises pdf

Hypothèses de base de la Communauté européenne

Fast Burn Extreme

Réponse précise au test "qu'est-ce qu'un certificat CE?" est liée à la solution des hypothèses de base pour le fonctionnement de l'Union européenne. Il semble que le contenu de cette prise repose sur trois principes: la libre circulation des marchandises, des biens et de l’argent. Pour créer les principes susmentionnés, les États membres de l’UE ont décidé de supprimer tous les obstacles au commerce intracommunautaire et se sont mis d’accord sur une politique commune à l’égard des partenaires extérieurs à l’UE. Grâce à cela, une zone d'échange a été créée sur le marché communautaire, similaire à celle utilisée par une position dans la classe d'un pays. Il a acquis le nom de marché local unique ou marché commun.

Le marché commun européen et l'introduction de biens à l'achat

Les exigences nationales en matière de sécurité des marques et des produits constituent l'un des obstacles les plus importants liés au commerce entre pays. De nouvelles lois et règles étaient en vigueur dans tous les pays, ce qui différait considérablement des autres pays. Un producteur qui souhaitait proposer ses propres matériaux dans de nouveaux pays devait répondre à des exigences différentes à chaque fois. Pour abolir les barrières commerciales, il était nécessaire de défendre ces différences. Les normes associées à l'achat de produits n'ont pas pu être levées. Par conséquent, la solution à elle seule défend l’unification des valeurs dans l’ensemble de la communauté, de sorte que le commerce dépend de ces seules exigences.

Au cours de la première étape, on a tenté de réglementer les réglementations de l’UE en fonction de la qualité des produits et des matériaux. Du voyage à un niveau significatif de complexité et de processus fastidieux exemptés de cette approche.

La solution consistait à créer une solution simplifiée pour l'harmonisation technique. Les exigences de sécurité de base ont été définies pour des groupes de produits donnés. Elles doivent être remplies avant la mise sur le marché du produit ou de l'article sur le marché européen réel.

Les entrepreneurs de pays tiers souhaitant commercialiser un produit sur le marché de la Communauté, par exemple en provenance de Turquie, doivent faire en sorte que leur produit soit conforme à la réglementation et aux quantités de l'UE en matière de qualité. Montrer ce fait est leur responsabilité.

Des normes harmonisées ont été créées, permettant aux entrepreneurs de savoir quelles exigences essentielles doivent être remplies. Pas toujours une obligation de traiter ces pièces. L'entrepreneur peut prouver sous une forme individuelle que ses gains sont conditionnés pour être achetés sur le marché communautaire.

Certificat CE - déclaration du fabricant

Le marquage CE est aussi récent que la déclaration du fabricant selon laquelle le produit répond aux exigences de base des directives qui l'intéressent.Il a la forme d'un symbole de déclaration du fabricant ou de son représentant autorisé. Confirme que le produit a été créé en coopération avec les exigences importantes introduites dans les règles pour un produit donné. Il y aurait alors des directives peu ou pas différentes.

Le droit communautaire prévoit une présomption de conformité et de satisfaction des exigences minimales de sécurité pour un produit marqué CE.

Le certificat CE est fermé sur le matériau sous la seule responsabilité du fabricant ou d'un représentant autorisé. Cela est dû à la preuve que le produit répond aux exigences essentielles de la directive. Pour constater ce fait, une procédure d'évaluation de la conformité a lieu, suivie d'une vérification correcte suivie d'une déclaration de conformité. Les procédures d'évaluation de la conformité peuvent être nouvelles en fonction des risques liés à l'utilisation d'un produit particulier. Cependant, plus le produit, ou le représentant ou son mandataire, doit respecter des règles strictes, plus il sera délicat, plus il sera sensible aux biens. Dans certains cas, il est utile d’appliquer les exigences d’une douzaine de normes communautaires.